RSS

La Fétiche

09 Fév

Je voulais vous faire partager un de mes rares plaisirs de 2012; ma rencontre fortuite avec un bolide à la voilure superbe.

J’étais parti en repérage dans un secteur oublié de mes fréquentations. Vous savez bien, nous, pêcheurs amoureux, n’avons bien souvent qu’une rivière dans nos cœurs; une Belle qui, quoiqu’elle décide, occupe quotidiennement nos pensées et ce, jour et nuit.

Néanmoins, mes diverses pérégrinations champenoises m’ont amené à parcourir les berges de nombreux cours d’eau méconnus. Parmi ces désertés, il en est un qui m’a transmis le virus du « Thymallus ».

Me voilà donc prêt à rejoindre ce parcours gracieux où les étendards sont des plus coopératifs, quand une subite idée me poussa à choisir un chemin de traverse. Après un rapide équipement, je fais face à un grand « plaqué » (terme local désignant un lisse) cerné d’aulnes somptueux. Leurs ramures avantageuses couvrent ostensiblement une partie de la surface, apportant ces nuances incroyables d’ombres et de lumières, superbe!

J’observe rapidement ce paysage enchanteur à la recherche de ce subtil rond, évocateur de tant de jouissance intimiste mais rien, nada. Pourtant les olives ne sont pas en reste, jouant allégrement leurs entrechats aquatiques; un ballet, ni plus, ni moins. Dans une féérie de soubresauts et de scintillements, j’observe lascivement cette surface désespérément immobile.

Il me fallait être plus attentif presque, perçant. A la limite de la pénombre, une ride. Rêve ou réalité, point de suspens, il me faut m’en assurer. S’immerger lentement, éviter le déséquilibre perturbateur et se positionner avec la certitude du lancer salvateur. L’imitation est superbe, s’imprégnant peu à peu dans la pellicule, elle avance vers son sacrifice.

Intemporel…

Un passage dans une auréole lumineuse, se détachant du fond, une forme s’élève vers le subterfuge. Un poisson magnifique qui s’apprête à aspirer prestement ma fétiche. Sauf que, vraisemblablement, une gêne. La dérive se finalise quand soudain, l’aspiration survient. La suite, vous vous en doutez…

Je vous livre ici cette arme qui ne quitte aucune de mes boites:

La Fétiche, déclinable en hameçon 14, 16, 18 voire plus mais ce n’est pas nécessaire

Fetiche

– cerques en faisan

– corps en dubbing olive

– thorax en dubbing naturel

– ailes en fibres détachées de cul de canard naturel

Je vous invite à visiter la page consacrée à mes mouches, croyez-moi la réussite d’une sortie ne réside pas dans les secrets!

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 9, 2013 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :