RSS

Éloge du Capot

09 Avr

Le bleu, présent aux pieds de cette âme battue, laisse perdurer l’espoir d’une hypothèse. Accompagné de ces élans éoliens, il assure son dévot aux fantômes d’une idée impossible. Par-delà, les horizons végétaux, il entrevoit cette fin, commencement d’une illusion. Tant il parcoure, tant il se mouille, tant il observe, tant il s’abreuve d’un monde d’évasion.

Partageant l’espace avec cet être désœuvré, les chimères l’accueillent dans une caresse toute imaginaire. Insouciant en ces délices d’abandon, il évapore toutes ces déviances inconscientes. Alors, liquéfiant en un sentiment d’extrême, il déverse ses gouttes libératoires dans le flot inébranlable de ces veines qui les toisent.

Jouera-t-elle encore, malicieuse succube ?

Aperçue, effleurée parfois, elle rechigne à se dévoiler à cet innommable envieux. L’amant n’est que fadaise, soubresaut d’une envie de plaire dans laquelle il plonge, amoureux. Elle l’accueille, le rejette, en un bal égoïste, il s’oublie. La Belle ne s’ouvre qu’au-delà d’un non-retour qu’il ne peut toucher. Ses efforts sont et seront inévitablement vains tant il ne correspond. Pourtant, éclats diamantins, présents mirifiques, s’offrant même dans toute son essence, il ne saura ne serait-ce que fissurer les remparts de cette oasis de délices.

Ce constat, il ne l’envisage. Il s’est donné, se donne et se donnera à Elle.

Capture

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 9, 2015 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :