RSS

Guidages Pêche au Pays Basque

Voici quelques images réalisées au cours de la fin de saison de guidage pêche au Pays Basque. Prises sur le bassin des Nives, elles clôturent une saison riche en redécouverte et en partages toujours aussi gratifiants, merci à vous tous qui m’avaient fait confiance. J’espère que ces quelques secondes vous apporteront autant de souvenirs de nos échanges,

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 16, 2017 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , ,

Vœux 2017

Salutations à tous,

Un très court billet pour vous présenter à toutes et à tous, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. J’espère que chaque jour de 2017 saura vous apporter autant de bonheurs et de plaisirs simples.

Une très bonne année

voeux2017

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 4, 2017 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , ,

Envie de faire plaisir ?

Salutations,

Si l’idée vous vient d’offrir un bon cadeau pêche, n’hésitez pas. Je peux vous proposer plusieurs formules individualisées pour une session plaisir au bord de l’eau.

En pré-réservation, je m’adapte à vos demandes et vous organise une ou plusieurs sorties « aux petits oignons ».

En voici un exemple :

À très vite pour préparer vos aventures 2017 😉

 
4 Commentaires

Publié par le décembre 11, 2016 dans Fly fishing

 

L’hiver, c’est vidéo !

Après un mois bien rempli, me voici à me consacrer à la réalisation des vidéos de ma saison de pêche/guidages. Certes, je n’ai pu avoir le caméscope que tardivement impliquant malheureusement que peu de sessions filmées (en fin de saison), mais quelques images ont pu être montées 😉

Je vous partage la Slovénie au mois de juin avec Robert, suivi de la Haute seine en août avec François.

À bientôt

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 17, 2016 dans Fly fishing

 

N’oubliez pas la 2ème cat

Sentez-vous cette légère odeur d’automne accompagnant les premières brumes matinales? Et bien sachez que ces dernières ont irrigué mon être, il y a peu.

La route n’était pas si longue et pourtant, qu’elle ne fut pas ampli d’attente.

Impatience? Je ne crois pas que ce sentiment pourrait se qualifier ainsi. Juste une ivresse, un besoin en quelque sorte, d’être au contact de cet air frisquet où le pull devient notre obligé.

Restait à trouver l’espace, celui qui saurait s’offrir à quelques arabesques bien senties. Frissonner, une fois, deux fois, se faufiler entre cette végétation oubliée, sentir toutes ces infimes gouttes viscieuses glisser dans la moindre ouverture, c’est cela l’approche en 2ème catégorie.

Les postes ne sont pas légions mais certains restent votre jardin et parfois, celui de quelques intimes honorés.

Retrouver cette approche, apprécier cet instant de redécouverte où se dévoile l’aumône, se matérialise le souvenir. Ces moments sont gravés, intacts dans votre mémoire et réapparaissent à chaque nouvelle venue saisonnière. L’araignée vous surprend, la grive averti et vous voilà déjà en immersion, pas à pas.

La veine, en amie fidèle,vous accueille de son embrassade légère, éblouissant quelque peu des premiers rayons d’octobre. Les yeux rougis (il fait froid…), vous hésitez, espérant cette invitation furtive du gobage.

J’ai eu ce partage, j’en ai profité et maintenant, je vous le concède, il est à vous.

img_20161003_122737

dsc_0001_93

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 4, 2016 dans Fly fishing

 

Réservation

Salutations,

Juste un petit mot pour vous annoncer une remontée en Champagne fin septembre. Je reste donc disponible pour toute proposition de session pour découvrir la pêche des ombres de 2ème catégorie.

Tous les secteurs ne sont pas « porteurs » mais certains offrent de vraies potentialités, notamment pour la pêche en sèche. Bien entendu, l’organisation de ces sessions reste soumise à de nombreux paramètres puisque l’on s’adresse ici à des postes localisés dont l’accessibilité peut en être limitée.

Au plaisir de vous lire, img_20160826_002032

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 13, 2016 dans Fly fishing

 

Humilité

Sur quel parcours se rendre, à n’en pas douter, le privilège du riche ! Le linéaire est grand, bien trop pour une saison, fut-elle quotidienne. Quand une telle possibilité existe, un choix est-il nécessaire me direz-vous ?

Il est vrai qu’en ces lieux, l’importance du poste reste une donnée parmi tant d’autre, tant le patrimoine à disposition demeure de qualité. Certes, il y a bien des zones plus « fastes », plus « spécimens » (ce ressenti étant bien entendu, propre à chaque pêcheur selon son approche et exploitation des parcours) mais avec une accessibilité retrouvée, l’idée première reste le plaisir d’être chez soi. Pourtant, en cet après-midi de juillet, la route m’a conduit ici, entre maïs et grands larges.

L’égo a ceci de palpable qu’il reste un décisionnaire inconscient (enfin, on se le dit…).

En effet, la session précédente fut belle et d’une incontestable facilité, ne reste qu’à en profiter une deuxième fois. La berge est maintenant toute proche, le matériel vérifié, y’a plus qu’à ! il ne faut pas longtemps pour qu’une première mémère se présente, elle maraude ça et là, piochant allègrement dans le substrat. La nymphe fixée, elle s’immerge dans l’axe de progression. Sans même un regard, la ponctuée continue son manège et disparaît.

2h de traque, toujours rien, quelques unes vues effectivement mais pas une occase !

Lentement, je continue jusqu’à cet herbier isolé. Déjà aperçue, une fifille est postée en tête. Le soleil est haut, je suis positionné ¾ en aval. Je tente le passage numéro1 après un premier pour ajustement. Bien entendu, pas le moindre intérêt suscité malgré un deuxième que j’estime assez bon. J’attends un peu, observe le comportement mais rien n’indique qu’elle est sur le qui-vive. Je troque ma nymphe contre un modèle de forme différente. Au moment de lâcher l’imitation, la belle se décale sur sa droite et se remet, stoïque. Y’a donc moyen…

Voilà près d’une heure que je suis posé là, entre tentatives et observations. Elle a nymphé plus d’une dizaine de fois sans que jamais elle ne s’intéresse à l’une de mes offrandes. J’avoue que la résignation n’est pas mon truc, il me faut trouver ! un bon quart d’heure plus tard, je n’ai toujours pas utilisé toute ma boite… une énième fois, je refais ma pointe de 11°° et y fixe la « vieille », vous savez cette nymphe qui a bien vécu, qui demeure dans son coin parce que son histoire est emplie de souvenirs (aussi bons qu’irritants) mais qui depuis très longtemps n’a plus donné l’envie au poisson. Celle-là même que l’on garde, en cas.

Le nœud réalisé, je la plonge histoire qu’elle s’imprègne bien puis la propulse dans la veine. Je devine sa trajectoire, et vous le croirez ou non, la truite s’élève et ouvre la bouche. Ah ce blanc !! que celui qui n’a jamais ferré en voyant cette couleur me jette la première nymphe tungstène… vous l’avez compris, le ferrage fut bien trop tôt !!

« L’important, c’est de l’avoir leurrée », certes, mais il y a comme un arrière goût d’inachevé.

Le même schéma se reproduira sur une nouvelle congénère pas piquée des vers qui, ayant refusé ma « vieille » et nombre d’autres (…), succombera à un joli tout petit gammare (merci Jean Marc, toujours au top tes petites bêtes !). Cependant, blanc observé, poisson loupé !

Je vous passe ici mes atermoiements car cette session n’aura rien de comparable avec la précédente. J’aurai eu 3 véritables occases. L’euphorie alimentaire était loin d’être là mais assurément, certaines auraient dû rejoindre le numérique. La prochaine visite viendra, de nouvelles tentations rejoindront mes boites mais surtout, l’esprit sera humble…

DSC_0006_22

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 14, 2016 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , ,