RSS

Archives de Tag: 2eme categorie

Derniers ombres de l’année

40first

Et oui, le titre annonce la couleur! C’est vrai, même si la période est assez chronophage (déménagement, nettoyage, fêtes à préparer), je n’hésite pas une seconde à succomber à l’appel des eaux. Les frayères sont en plein boum mais la période est délicate et les coins quelque peu « encombrés ». Je ne suis pas agoraphobe mais vous le savez, quand le temps est pour moi, mon plaisir reste de m’immerger, pénard, loin des éternels obligations sociétales.

Puisque les zones de graviers sont occupés, un réveil bien matinal m’incita à filer sur un spot de 2ème, histoire de sortir la Tenkara Aventure une dernière fois. Les lueurs du jour m’accompagnent et m’ouvrent la route. La brume monte lentement pour enfin laisser place à une matinée sitôt ensoleillée. Les niveaux sont « pêchables » mais pas non plus idéaux. Cela se confirme rapidement avec les déboires des premières dérives. Les veines sont prometteuses mais tardent à s’agiter aux passages de mes voiliers…

Les posés se succèdent sans grandes réussites. Il va falloir la jouer fine et trouver les poissons, assurément présents sur le secteur. Malgré la montée des eaux, ils n’ont certainement pas « migré ». Les 2 premiers postes semblent vides, surprenant! Ma dernière sortie « mouche » remontant au 08 novembre dernier, j’ai quelque peu perdu de mon humilité… Pêcheuses, pêcheurs, s’il y a bien une chose qu’il faut garder à l’esprit au bord de l’eau, c’est bien le fait de ne jamais, je dis bien jamais, être sur de soi!! La confiance est nécessaire mais il faut à tout prix, garder sa tête sous la casquette; comme disait lulu le tocqueur « le melon, c’est pas bon!! »

Une bonne heure de ratissage plus tard, la réflexion est poussée. A n’en pas douter, je ne suis pas dans la pêche. Il me faut repartir sur les fondamentaux: l’observation et la présentation! Je repars en arrière et me pose, préparant minutieusement ma ligne de Tenkara French nymphing, technique qui me fut initiée par mon pote Maxime MIQUEL. La zone est porteuse, c’est certain!

Les ajustements furent les bons et les premiers étendards convoités ne tardent pas à pointer leurs irisations violacées. J’irai même pousser le vice jusqu’à proposer à nouveau mes sèches en h14 et je vous le dis, certains ombres sont gourmands… Ayant comme à mon habitude, tendance à en vouloir plus (…), je sortirai ma « black » (la Marryat Tactical Pro) afin qu’elle aussi profite des derniers instants 2015. Et ce fut non sans une certaine réussite…

J’alternerais ainsi les approches et imitations jusque 13h où rassasié (le sommes-nous jamais?) je filerai rejoindre cartons, éponges, aspirateur et serpillière…

Je vous laisse avec ces quelques images:

derniers ombres n1
derniers ombres n3

Les prochaines en 2016…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 21, 2015 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Le Tenkara French Nymphing

Un petit billet sur une technique complémentaire au bénéfice de la pratique Tenkara, j’ai nommé, le French Nymphing. 

Développé spécifiquement par Maxime Miquel, cette technique apporte un vrai plus dans la recherche et la localisation des poissons. Alliant la réactivité des cannes Tenkara et la technicité d’une ligne adaptée, tant en longueur qu’en capacité propulsive, de nouveaux horizons halieutiques vont s’ouvrir à vous.

French Nymphing, qu’est-ce que c’est?

Il s’agit simplement de pratiquer la pêche en nymphe de façon plus efficiente voire même plus efficace avec une canne Tenkara

novembre

French Nymphing, quel matériel?

Rien de très innovant (mais fallait y penser!), l’astuce réside dans l’association quasi symbiotique des matériaux. Selon la réactivité de la canne (5:5, 6:4, 7:3 ou plus rare 8:2) et sa longueur (3m20, 3m60, 4m), vous ajusterez une ligne de fluorocarbone, une « torsade » indicatrice (graisse dédiée) et votre pointe au secteur convoité.

En effet, c’est le juste amalgame entre ces éléments qui déterminera la fluidité de vos lancers et de vos dérives (n’abusez donc pas des longueurs et diamètres…).

torsade teintée

French Nymphing, quelle dérive?

Comme en pêche au fil sous la canne, la dérive se doit d’être « portée » par le courant, non tendue. Une fois, votre matériel devenu prolongement, il ne sera pas étonnant d’entrevoir quelques surprises…

barbusdautomne

nb: comme dans toute technique, le matériel ne fait pas le pêcheur; de la dextérité de ses posés et de sa conduite de ligne, dépendra la réussite.

 
1 commentaire

Publié par le novembre 1, 2014 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Ombre, une 2ème?

Voilà une bonne quinzaine que les truites sont au repos de toutes nymphes et autres imitations ailées. Il n’en est pas pour autant, l’heure de ranger le matériel; la deuxième catégorie et les quelques spots porteurs d’ombre restent accessibles à tout courageux désirant batifoler dans les veines véhémentes et les premières fraicheurs.

Certes, attention aux niveaux mais avant tout, prenez garde aux gobages surprises de ces étendards vivaces. Patientons, les frimas accompagneront bientôt les envolées des dernières éclosions, signes d’après-midi jouissives s’il en est…

b

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 30, 2013 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , ,