RSS

Archives de Tag: arnéguy

Le mois le plus long

Certes nous entrons dans la dernière ligne droite et ce ne sont assurément, que quelques semaines qui nous séparent maintenant du retour à l’eau. Néanmoins, quelle langueur nous envahie. Ces dizaines restent l’interface sinueux d’un amoureux bien trop éloigné de sa belle.

Bien sur, comme évoquées dans les billets précédents, de nombreuses opportunités automnales ou hivernales ont « soulagé » nos manques mais février reste LE mois délicat, celui qui ronge. Cette sensation étrange ou chaque instant dure, ou le temps, joueur facétieux, nous chatouille le vice.

La connexion, voilà ce qui nous lie éperdument. Le physique n’est plus, soit, mais le psychique…

L’esprit est tourné vers elle. La moindre seconde transpire sa présence, elle est là, fidèle, amie et amante, celle qui nous rattache à toutes ces viles obligations. Plaignons tous ces fourvoyés qui ont oublié cette essence de n’être qu’un faible face au grandiose, évadé rassuré auprès de ses bras, amoureux en son cœur.

Ma belle, la patience est une réalité mais très prochainement, nous ne serons qu’un (voire 4…), enfin !

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 5, 2016 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Vous avez dit, brune(s)?

Effectivement, que se passe t-il?? Il préfère pourtant les blondes m’a t’on dit…

Et bien je vous réponds qu’en mars, il vaut mieux user de séduction avec les brunes car nos chères ponctuées, n’ont généralement d’yeux que pour ces gourmandises ailées. Chaque année nous les attendons, les espérons même. Dérivantes sur la majorité des rivières, les « brunes de mars » ou « March Brown » suscitent l’appétit de nos fario qui n’hésitent pas à lever le nez pour saisir ces bonnes grosses bouchées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rhithrogena

Je vous propose aujourd’hui mes diverses déclinaisons. Malheureusement, peu de photos à vous proposer pour suivre le montage donc voici simplement quelques explications sur la réalisation de mes imitations.

la 2 ailes

-hameçon n°14 droit-cerques en herl de faisan

-corps en herl de faisan (cerclé de la soie de montage noir ou marron)

-ailes formées de fibres de cul de canard de 2 plumes puis les fibres sont séparées en 2 par le croisement du dubbing de lièvre couleur naturel, simulant le thorax

-tête en soie de montage noir ou marron

la « corl1 »

-hameçon n°14 droit-cerques en herl de faisan

-corps en dubbing de lièvre naturel (cerclé de la soie de montage noir ou marron)

-pincée de fibres de cul de canard pour former un simulacre de « pré-ailes »

-puis collerette en poils de dos de lièvre (réalisé par un dubbing loop)

-tête en soie de montage noir ou marron

la « corl2 »

-hameçon n°14 droit-cerques en herl de faisan

-corps en dubbing de lièvre naturel (cerclé de la soie de montage noir ou marron)

-pincée de fibres de cul de canard pour former un simulacre de « pré-ailes »

-puis collerette en coq roux (réalisé en emprisonnant les fibres de cul de canard au milieu)

-tête en soie de montage noir ou marron

la courbée

-hameçon n°12 courbe-corps en herl de faisan (cerclé de la soie de montage noir ou marron)

-pincée de fibres de cul de canard pour former un simulacre de « pré-ailes »

-puis réaliser un parachute autour de fibres artificielles type z-lon (orange ou blanche) en enroulant à l’horizontale une plume de coq pardo

-tête en soie de montage noir ou marron

imitations2016

Allez, reste du taf pour assurer la saison…

 

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le février 1, 2016 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

L’hiver, un guide ne chôme pas…

Après la période magique des frayères (voir article frayère ), une dernière session ombre de fin d’année (voir vidéo ombre de noël) et le plaisir des salons « pêche » (revoir un max d’amis notamment et s’en faire de nouveaux), il est temps de jeter un œil au matériel afin de commencer la préparation de la saison 2016.

Comme vous l’avez noté, je retourne enfin à la maison et me dois donc d’assurer, tant au niveau personnel (plaisir des nives) que professionnel. Vous vous en doutez et je vous le confirme, être moniteur guide au pays basque ne s’improvise pas. C’est pourquoi, il n’est jamais trop tôt pour se rassurer et valider (au moins dans notre esprit…), l’ensemble de ses potentiels atouts.

Les cannes sont nettoyées, les soies vérifiées, les nylons complétés, les polarisantes lustrées, l’épuisette raccommodée et le gilet vidé puis rechargé des outils familiers (pince écrase ardillon, mètre, appareil photo, carte de pêche, mouchoirs, bas de ligne de rechange et… la flasque). Il ne manquerait pas quelque chose d’important, me direz-vous??

Effectivement, les boites faméliques en sont exclues. Vous l’avez suivie, la saison a été longue (ce qui n’a pas été pour me déplaire). J’en profite d’ailleurs pour remercier une nouvelle fois, tout ceux qui chaque année me font confiance. Echanges, dons, ventes, autant de plaisir et de partage qui ont quelque peu décimés les rangs, au sein de mes imitations.

Aparté à toutes mes compagnes et compagnons de pêche, n’hésitez pas à continuer de me faire part de vos réussites avec mes montages. Même loin de la Champagne, c’est toujours une joie de suivre vos évolutions.

Me voici donc en pleine période de « création » d’imitations afin de satisfaire la gourmandise toute relative des « panthères » du bassin des Nives. Par contre, les trous sont loin d’être comblés….

Goûter

A très vite,

 
2 Commentaires

Publié par le janvier 24, 2016 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

L’attente

La période est proche où enfin, nous retrouverons celles qui nous donnent tant. Bien que nous les maltraitions en jouant sur leurs nerfs et leur sensibilité, nous les aimons au plus profond de nous.

Bien sur, elles se refusent parfois, mais combien de jouissances partageons nous quand, dans un regard, nos sentiments exultent. Elles sont les maîtresses de nos nuits, les ambassadrices de nos plaisirs, les fuyantes de nos désespoirs.

Aimer et trahir, voilà bien les mots qui nous accompagnent sur ces bordures machiavéliques où d’une attente, d’un empressement, tout se joue. La vie de pêcheur est ainsi, se donner pour toujours plus de fuites aquatique ou sociétales…

Je vous laisse avec ces quelques minutes de terres, de rivières et de panthères basques. Bien sur, n’oubliez pas de la visionner en HD1080…

Nb: J-14

 
Poster un commentaire

Publié par le février 22, 2014 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,