RSS

Archives de Tag: march brown

Préparation d’ouverture d’un guide de pêche du Pays Basque

Voici un sujet bien délicat à aborder mais je vais essayer d’être le plus honnête possible!

En fait, je pense qu’il n’y a pas forcément de grandes différences entre un guide et un pêcheur lambda. Ainsi, il compte les jours sans cesse et chaque petite chose de la vie courante exacerbe l’envie de retrouver les berges, canne en main. Je dis bien canne en main car nous le savons tous, dès que l’occasion se présente, nous nous retrouvons au bord de quelque ruisseau, étendue d’eau ou ru forestier à scruter la moindre mouvement.

Mais voilà, cela fait près de 2 mois que les démangeaisons ont débuté (pour ceux qui ont pu se rendre en 2ème catégorie taquiner l’ombre commun), et rien, non rien n’a pu altérer cette sensation de manque. Vidéos des saisons passées, photos des souvenirs inénarrables de session anthologiques, bref, l’addiction est ainsi que l’on ne peut y échapper dans nos aléas de la vie courante.

A une vingtaine de jours de ce moment libératoire, l’excitation, toujours présente, nous ouvre les boites vides, les tiroirs de matériaux de montage, nous fait sortir les moulinets, vérifier les soies, tester les bas de lignes, etc. Nous n’en pouvons plus!!

Un guide de pêche du Pays Basque ou d’ailleurs même, ne déroge pas à ces picotements incessants. L’attente reste la valeur mère où il lui faut se réfugier et tenter d’anticiper la saison que ce soit au niveau matériel, des spots cibles, des conditions météo mais aussi et surtout, de l’administratif.

C’est peut-être là la seule vraie grosse différence, un guide est, avant d’être pêcheur, un professionnel! Il se doit d’assurer un cadre serein et sécuritaire de ses prestations, avant même de penser à ces journées magiques de partages et d’échanges. Cette étape bien que « barbante », reste nécessaire pour faire que les futurs moments au bord de la Nive soit centrés sur la réussite halieutique.

à très vite,

Brice

mouche

pas en avance mais en cours…

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 21, 2017 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Mes March Brown

Le mois de mars approchant, et avec lui, le retour du déploiement de soie à la recherche de notre salmonidé préféré, je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant de vous présenter une imitation, somme toute, utile.

La très célèbre March Brown ou Rithrogena sp., reste la mouche susceptible de se présenter lors des premiers jours de mars/avril. Certes, cette espèce vit plutôt dans les zones courantes, style torrent du piémont, mais il n’est pas rare de la rencontrer sur certains secteurs tumultueux de champagne…

March Brown

Je me souviens de journées mémorables sur mes très chères Nives, où d’un coup, plusieurs de ces « talonneurs d’ouverture » (ref. rugbylistique emprunt de sportivité basque), m’ont offert le spectacle grandiose d’activité outrancière.

Voici le modèle « torrent » et sa déclinaison « émergente », glissés dans ma boite…

modèle « Torrent »:

  • hameçon droit h12 de type B401 de chez Devaux
  • soie de montage marron 8/0
  • corps en herl de faisan vénéré (le commun est très bien aussi – ajouter + de fibres)
  • pattes/thorax en hackle de coq roux
  • ailes en cervidés (selon votre goût, variez la teinte avec du cerf, chevreuil ou daim)

march brown "torrent"

modèle « émergente »:

  • hameçon caddis h12 de type 110BL de chez Devaux
  • soie de montage marron 8/0
  • corps en herl de faisan vénéré (le commun est très bien aussi – ajouter + de fibres)
  • pattes/thorax en hackle de coq roux
  • aile en cul de canard mélange marron/beige

march brown émergente

Vous m’en direz des nouvelles…

ps: elles fonctionnent aussi très bien en Irlande!

 
2 Commentaires

Publié par le février 1, 2014 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,