RSS

Archives de Tag: truite

L’Ego du pêcheur

Et oui, s’il en est un omniprésent dans le caractère du pêcheur et notamment, du pêcheur à la mouche, c’est bien l’Ego!

D’aucun pourrait le qualifier de qualité et d’autres de défaut mais assurément, cela fait partie de chacun de nous. Oh bien sur, cela reste plus ou moins exacerbé selon nos rencontres et échanges mais ne nous voilons pas, nous sommes, nous pêcheur (et certainement plus encore, le pêcheur à la mouche), d’indécrottables égoïstes. Je dirais que notre construction se fait ainsi, au hasard de nos sorties, où chaque déboire nous rend plus conquérant la fois suivante, et beaucoup plus confiant en nos qualités. Chaque victoire (ou pseudo victoire) sur un écosystème que nous considérons notre, nous conforte dans notre caractère de dominant.

C’était sans compter ses diablesses ponctuées qui sous couvert d’anonymat, savent si bien nous remettre en « boite » et nous faire pester contre tout (matériel, conditions météo, autres pêcheurs ou usagers de la nature, etc.) mais chacun saura éviter de le faire contre le principal acteur de nos défaites.

Ainsi, il est bon quelque fois, de se remémorer les instants où tout se conjugue et où, en un instant, nous basculons dans l’euphorie du « moi, je suis bon! »

il est vrai aussi que l’éloignement trop longuet, nous incite à piocher dans cette mémoire si révélatrice de nos personnalités. Jamais nous développons sur cette pitchoune, délicate gourmande, qui nous a sauvé la capote, un jour d’éclosion magnifique où parmi d’innombrables gobages, seule cette mignonnette nous a gratifié d’une bise.

Un guide de pêche sur les Nives au Pays basque ne déroge pas à cette constatation…

Ainsi, mes souvenirs me guident vers ces quelques représentantes, délices de partage et de bonheur innommable:

Voici la plus longue des mémères capturée en Champagne, c’était en 2011, elle était décollée, sur une bordure, postée entre un amalgame de branches. J’avais alors une nymphe de mai peu plombée. Un combat qui me verra me jeter à l’eau, remplir quelque peu le waders (un peu trop d’eau…) mais quel bonheur en cette après-midi ensoleillée!

59cm Marne

 

Il y avait aussi celle-ci, en 2013, une superbe panthère du Pays Basque. Elle gobinait au ras d’une falaise, dans une retourne, faisant son petit tour dans ce minuscule mètre carré! Il fallait réussir le passage dans le tempo, en imaginant son trajet car impossible de la voir. Heureusement, l’observation m’a permis de déposer l’oreille de lièvre et la canne Tenkara a fait le reste! Cette belle aura d’ailleurs la facétie de se montrer un mois plus tard pour un reportage Season avec mon ami Yvon ZILL et un de ses « clients ».

51cm Nive

Puis, l’année dernière, sur une sortie improvisée sur la Bienne, grâce à une visite dans la belle famille, il y a eu cette prise miraculeuse à 16h de l’après-midi sur une fin de radier peu profonde. Un nez est sorti 2 fois pour se saisir d’olives juste devant moi. Sans éclat, le poser fut le bon et ma première zébrée me fit l’honneur de poser. Pour une première, j’avoue que je n’en attendais pas autant…

66cm Bienne

 

Oh, quelques unes vraiment belles ont entrecoupé ces clichés comme en 2011, avec cette marmorata de 56cm le dernier jour de ce 1er séjour à l’Est ou bien, en 2014, cette marnaise de 58cm venant saisir délicatement ma sèche après l’avoir laissé passer au-dessus d’elle ou bien encore, en 2016, cette autre biennoise (56cm) qui, rageusement, emporta mon cul de canard jusque dans mon épuisette, ou encore, cette grassette de la Touvre qui pinça ma cuivre de 18 accusant 55cm et un tour de taille jamais vu!!

Je vous parlerai enfin de ce moment à jamais gravé, de ma première « belle » (50 tout rond). Oh le coup de ligne n’avait rien de terrible car je dois l’avouer je pêchais les chevesnes un soir d’été, sous une chaleur étouffante. Après 2 ou 3 pépères capturés sur la même veine, voilà, que mon imitation disparaît et que le combat change. Ce soir-là, je me suis époumoné et j’ai eu la chance de partager ce moment avec une personne si chère que jamais je ne saurai assez le remercier, de m’avoir offert son amitié et ouvert son petit paradis. Ce moment est là, en moi, et il ne passe pas une saison depuis, sans qu’il ne réapparaisse.

Bref, il faut de temps à autre, refaire le fil de ses saisons et se rassurer. Loin l’idée de défiance en ses capacités mais croire en la force de sa pêche, demeure l’atout essentiel de ses futures réussites.

au plaisir,

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le avril 22, 2017 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , ,

Ouvrage, o desespoir…

Des lignes posées sur le papier, longtemps enfermées mais jamais oubliées, l’opportunité d’une publication comme exutoire d’une pensée tournée vers ces lieux mêlant évasion et perdition.

C’est un livre tout en sincérité, présentant diverses réflexions d’instants toujours associés à l’élément liquide, partie intégrante de mon essence.

Si l’idée vous plaît, voici le lien pour une pré commande:

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_101785

Si des fois, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, c’est avec avidité que je m’en impringnerai. 

 
Poster un commentaire

Publié par le février 14, 2016 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , ,

Ombres en Champagne

Je trouve un peu de temps pour monter les diverses vidéos tournées cette année au cours de mes rencontres halieutiques. Toujours de superbes moments de partages et d’échanges avec de vrais passionnés, tournés vers un essentiel découvrir et préserver le patrimoine aquatique des rivières champenoises.

Voici donc Quentin et Simon, habitués de la Seine, venus « tester » les étendards haut-marnais…

bientôt de nouveaux chapitres vidéos…

 
1 commentaire

Publié par le août 4, 2015 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Coup du soir

Voilà quelques instants que je n’ai pu profiter allègrement d’une sortie « pleine »; j’entends par là, une journée entière dédiée à l’observation intimiste, individuelle, égoïste même.

Alors, pour de rapides moments d’oubli, je pu me conduire, lassé, vidé, vers des horizons si proches mais tellement salvateurs. Certes, leur furtivité ne permettait l’abandon total mais du moins, assurait l’évasion d’une entité affolée. Voici un résumé flagrant de ce constat où au soir, perdu dans le début de pénombre, j’assouvissais mes relents obsessionnels.

La prise est mince mais le plaisir de l’approche, du leurre et de la caresse libèrent pour quelques lueurs, l’existentialisme de mon être.

 
2 Commentaires

Publié par le juin 9, 2015 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Retour de fermeture

Si loin, si proche, tant d’idéaux culbutés d’un simple revers de paupières. L’ombre persévère sans autre dessein que d’inonder, cueillant ses flots silencieux, les embaumant dans le quotidien.

Un son ne saurait se décrire et pourtant il demeure irréversible, accompagnateur charmeur d’une saison qui se fige. Sur les faisceaux d’embruns, jaillissent les partisans d’un souvenir volé, qui se veut abandon. Le paraître devient chevalier d’une silhouette vertueuse, gémissant aux tréfonds d’un être d’illusions.

fermeture n1

Les flots s’indignent et grondent. Les éclats frappent et fondent sur les bordures flouées. Tout n’est que grisaille grandissante espérant l’arrivée de cette pureté glaçante. L’automne devient alors ce passage pour l’hiver resté présent, malin à l’affût.

fermeture n2

Au-delà des signes continuels, le regard se porte sur les échanges, les transparences de sentiments, observant les feintes pérennes d’une ode aquatique. Le sel se fond dans l’humidité d’un œil qui fixe la ligne sanguine s’écoulant. La proie est gisante, mortifère illusion d’un plaisir qui fut.

Le temps n’a d’emprise que sur les faibles vagabonds, chercheurs d’une idée depuis bien longtemps reniée. La création du grand A n’a pu suivre que les lignes dirigées d’une rive inaccessible. Pertes et fracas, c’est ainsi que se qualifient les saisons d’un halieutisme de substitution.

fermeture n3c’est à vous d’y croire…

 
1 commentaire

Publié par le octobre 22, 2014 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Retour de rivière

Et voici une nouvelle session vidéo en compagnie de François sur une des jolies rivières de Champagne, accessible grâce à la réciprocité URNE.

De bons moments avec des poissons chipoteurs mais qui n’ont que peu rechigné à la présentation de mes imitations…

 
3 Commentaires

Publié par le septembre 27, 2014 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Allégorie

A pas feutrés, captivés par le moindre mouvement d’air, le moindre son, suspendus aux frénésies aquatiques, nous voilà plongés dans l’immensité dissimulée. L’atmosphère inonde de son empreinte fantasmagorique, le subtil craquement, l’anodin envol, la goutte salée. Nous y sommes, tournés vers cette voie infinie, perpétuant l’ingrat de ce qui compte, de cette dominante inaperçue.

plonge

Nos arabesques ne sont que jeux détournés, embrassant à mesure ces partenaires végétaux. Ils alignent les pertes et perditions au hasard de leurs exploits lubriques ; flanelles d’adultères aux gobages expressifs. Nous suivons cette cadence infernale et acceptons innocemment (vraiment ?) toutes nos maladresses d’une puérilité d’envieux. Etre cette âme, ce fantôme, tantôt perçu, tantôt effacé, qui perce les instants nauséeux d’un souvenir.

bruine

La prise se fait belle parfois, volage souvent, mais ô jamais, indifférente. Elle nous charme, nous éblouit, nous guide puis nous délaisse sans autre cas qu’une inépuisable envie de la revoir, de la retoucher, de la posséder, pour un temps qu’elle décidera. L’observer est une chance, la caresser, un privilège.

caresse

Il nous faut retourner à nos mondes de tempérance, d’abandon d’essence, pour quelques fois, revenir à l’utopie de moments à jamais fanés. Nous le savons tous, le Graal ne peut être atteint qu’une fois, la suite n’est que fuites…

fuite

 
Poster un commentaire

Publié par le juin 28, 2014 dans Fly fishing

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,